Je suis née à Bruxelles, le 23 septembre 1982. Je suis venue au monde sans membres supérieurs. Quelque chose en moins, ou quelque chose en plus selon la manière dont on voit les choses. Je considère ma différence comme une force car elle m’a permis de me créer un monde du possible: à commencer par faire de mes pieds de véritables mains, grâce auxquels je peux écrire, boire, manger, étudier, travailler, dessiner…Tout simplement vivre.

Diplômée de l’Institut supérieur de traducteurs et interprètes (anglais-espagnol) j’ai passé six mois à Grenade dans le cadre du programme Erasmus.  Loin de mes proches et de mes habitudes, ce séjour m’a montré que je pouvais vivre de manière autonome dans n’importe quel environnement. Après mes études, ma passion pour les langues m’a menée à explorer la langue arabe en Egypte (Le Caire). Ce cadre de vie déstructuré a repoussé encore plus loin mes limites.

A mon retour en Belgique en 2008, forte de ces expériences, j’ai souhaité relever un autre challenge : le marché de l’emploi. Je me suis ainsi dirigée vers une agence d’interim.  Quelques semaines plus tard la société de recrutement m’a engagée en interne comme consultante en recrutement. Etre commerciale (volet rencontre clientèle) et en situation de handicap est une expérience que j’ai eu plaisir à relever.  Représenter une entreprise auprès des clients, analyser les compétences des candidats, faire jouer mes facultés linguistiques m’ont donné encore plus confiance en moi. Après ce premier emploi au rythme vertigineux, je me suis orientée vers le domaine humanitaire en qualité de traductrice, ma formation initiale.

Après deux ans de fonction l’envie de prendre du temps pour moi,  de voyager, d’explorer de nouveaux horizons s’est faite ressentir. Cette envie s’est confirmée un soir, instinctivement j’ai saisi un vieux crayon et du papier et me suis mise à dessiner. Petit à petit, s’est distingué sur ma feuille un œil féminin. Cet œil, est incontestablement l’oeil de mon intuition, celui-là même qui m’a révélé ma passion pour le dessin. Cet oeil m’a ouvert les yeux sur une partie de moi que j’ignorais. Comme pour me libérer de toutes les limites et les restrictions qui ont grevé mon corps, je décide de me laisser guider par mon coeur, assoiffée par la découverte du monde créatif et artistique.

ojo1525368_10202733720765686_923085068_n

Grâce à Internet, je découvre d’innombrables tutoriels de dessin et de conseils en ligne. Ma naïveté d’autodidacte explore et découvre les formes, la perspective, les ombres et les couleurs.

Aujourd’hui, je partage mon temps entre les cours à l’académie des beaux-arts de St-Josse, et les stages mensuels de Pierre Sentjens.

Et ne pouvant compter sur une main habile pour guider le pinceau,  je dois compenser avec le pied. C’est ma version de l’art, « art without arms »